LA TERRE SOURIAIT   /Edito   
La terre souriait.  Du bout des lèvres. Comme un enfant qui sort d’un gros chagrin, quand il devine le clin d’œil malicieux d’un biscuit. Quelques témoins s’empressaient de le dire dans toutes les langues du monde. La terre souriait ! Elle ferait enfin tranquillement sa sieste.


 
UN LOGEMENT DECENT,...   /Vigilance
Depuis trois ans, un groupe de citoyens sambrevillois soutenu par le Gabs, une association locale, milite pour un logement digne et accessible à tous. A l’issue de ce parcours, quelques membres du groupe et les deux animatrices qui le suivent, tentent un bilan des actions menées. Quel est le poids des actions citoyennes ?


EST TABOU   /Suzanne   
Sale fin d’année pour Suzanne… Du boulot administratif par-dessus la tête ! Mais bon, c’est lundi matin… Et comme tous les lundis matins (oui oui, vraiment tous les lundis matins !), c’est réunion d’équipe.




 

TERRITOIRE  /Galerie   


 

 

DE PROCHE EN PROCHE   /Ailleurs  
S’approcher. Jusqu’à être (des)proche(s). Réduire la distance et les intermédiaires. S’engager. Se mouiller le maillot. Entrer en relation. Prendre des risques. Être intime sans être intimidé. Toucher. Se toucher du doigt et du dire. Argumenter. Assumer. Les trois portraits qui suivent parlent de courage et d’honnêteté, de persistance, de générosité. Rencontres, à cœur ouvert…


 

 

 

Dossier réalisé par
Laurence DELPERDANGE,

Paul HERMANT, 
Milady RENOIR,
Myriam van der BREMPT,
Pascale WILMS


Ceci n'est pas un dossier Articulations, plutôt un prologue, une préface, un avant-propos d'une série de cinq prochains dossiers articulations.

En effet, en ce début d'année 2019, nous avons tenu trois assemblées rédactionnelles.
Formateurs et formatrices au CESEP, animateurs et animatrices socioculturel.le.s, militant.e.s, partenaires, collaborateurs et collaboratrices réguliers et régulières ou occasionnel.le.s au Secouez-vous les idées qui ont déjà écrit ou qui se verraient bien écrire se sont retrouvé.e.s pour faire le point sur les pratiques d'écritures expérimentées par chacun et chacune. Nous avons aussi, à l'occasion d'une nouvelle maquette, envisagé ensemble l'architecture, la mise en page et les rubriques. Enfin, lors de la troisième assemblée rédactionnelle, nous avons esquissé un plan de publications des prochains numéros.

Force est de constater que l'élaboration du Secouez-vous les idées est un laboratoire et donc au-delà d'une revue, il y a une démarche que nous voulons aussi partager.
C'est le propos de ce dossier : raconter en quelques lignes comment s'est fabriquée cette programmation, reprendre ce que nous avons déjà écrit sous forme de fragments de textes, images ou accroches et enfin annoncer très succintement les prochains numéros.


 (.pdf)
 
  
 
 

 

                               
VIVE LA CULTURE !   /Edito   
Les dés sont jetés. Pendant que les francophones les lançaient sur la gauche du tapis vert, les Flamands alignaient une belle série de doubles six à la droite du pitchesback.


 
POLITISER L'URGENCE  !   /Vigilance
Les décrets séparent éducation à l'environnement et Education permanente. L'étanchéité des attributions mini-stérielles distingue aide au développement et lutte contre la pauvreté.


ET LE CORPS   /Suzanne   
Dans plusieurs évaluations de formations, je retrouve des remarques faites par des danseuses et des comédiens. Ils insistent sur l'importance du mouvement, de changer de postures physiques, ...




 

CADAVRES EXQUIS   /Galerie   


 

 

VARIATIONS CORPORELLES   /Ailleurs  
L'ordre, c'est le calme. Le mouvement contrôlé et anticipable. Tôt, l'école nous apprend la contrainte du moi physique, assis et silencieux.


 

 

Dossier réalisé par
Laurence DELPERDANGE,

Paul HERMANT, 
Milady RENOIR,
Myriam van der BREMPT,
Pascale WILMS


AUTOF(R)ICTION
Un récit intime de construction politique de Milady Renoir, miroir d'un entretien avec Kis' Keya, réalisatrice Afro-Queer, ou comment la liberté de (se) dire, d'agir contre la gentrification de l'esprit et la colonisation du corps s'acquière ?
 

ETAT DU CORPS EN L'ETAT
Namur. Rue St Nicolas, quartier des « Arsouilles ». Au 44, dans la salle d'attente de la maison médicale, des affiches invitent à faire la fête entre voisins, à découvrir à travers le court métrage qui leur est consacré, ...
 

LES CIMETIERES SONT REMPLIS...
Le corps, quand il travaille, est soumis au stress de l'exigence des résultats et de l'excellence de l'entreprise. Quand il se révolte, il peut goûter à la matraque voire au flashball.

 


L'ETHIQUE DU CARE...
On a l'habitude de considérer que le domaine du care (en français soin ou sollicitude) se soucie du bien-être des plus faibles et revendique, sur fond de féminisme, plus de reconnaissance de celles qui s'y (dé)vouent.